• 3ème soirée du festival arabe de Djemila : le public vibre au rythme de chansons algéro-tunisiennes
  • EL Tarf : lancement d’une vaste campagne de nettoiement des quartiers d’El kala
Accueil CULTURE PATRIMOINE BISKRA : DECHRA EL HAMRA, L’AUTRE PONT DE LA VILLE D’EL (...)
PATRIMOINE

BISKRA : DECHRA EL HAMRA, L’AUTRE PONT DE LA VILLE D’EL KANTARA

3/09 09h33

BISKRA- Si le pont romain joint depuis 19 siècles les deux parties de la ville d’El Kantara à Biskra traversée par le cours Oued EL Hay, Dechra El Hamra (village rouge) constitue à sa manière un autre pont par lequel sont passées plusieurs vagues humaines et civilisations à travers des âges.

Les peintures rupestres découvertes sur les monts d’alentour .

du passé lointain de l’établissement humain à El Kantara qui semble avoir toujours été un point de jonction entre le Nord et le Sud de l’Algérie, souligne le chercheur Omar Kebbour dans son étude sur "les sites historiques et archéologiques de la région d’El Kantara".

L’armée romaine est passée par El Kantara, y a implanté une colonie et y a construit le célèbre pont de la cité classé depuis 1900 alors que les fameuses gorges du site sont classées depuis 1923, note le même chercheur.

Anciennement appelée Dechra Dhahraouia, El Kantara importante cité des Ziban est désignée sous l’occupation française village rouge, traduit par Dechra El hamra, le rouge étant la couleur de sa terre et de ses maisons, relève Kebbour.

Occupant 6 hectares du piémont de la rive occidentale d’Oued El Hay, dechra El Hamra est bordée à l’Est et au Sud par de vastes oasis de dattiers et est limitée à l’Ouest par un lotissement constructible. Ses maisons sont accolées l’une à l’autre et sont traversées par d’étroites ruelles sinueuses.

Jadis, la cité était accessible par trois grandes portes. La terre et les troncs de palmiers-dattiers sont le matériau de construction de base d’où l’impression d’harmonie avec son milieu naturel qu’éprouve le visiteur du premier coup d’oeil.

— - Dechra Hamra, le noyau originel de la ville d’El Kantara ---

Très sobre, l’organisation des maisons est quasi-identique dans la Dechra.

Chaque demeure a ainsi une pièce spacieuse appelée Skifa réservée pour l’accueil des hôtes en plus de plusieurs pièces pour les membres de la famille et un cour.

L’éclairage des pièces est assuré par de petites ouvertures dans le toit et l’aération par des ouvertures latérales en forme de triangle. Les murs ont une épaisseur de 40 centimètres assurant pour l’intérieur une isolation thermique qui y rend les températures agréables en été comme en hiver.

Outre les maisons privées, le tissu urbain de la cité comprend des édifices publics dont des mosquées, des zaouïas, des mausolées, des écoles coraniques, des ateliers d’artisans, des bains publics, des cafés et des commerces. Un musée conservant des vestiges de l’époque romaine y a été ouvert.

Noyau originel de la ville d’El Kantara, Dechra El Hamra encore habitée constitue, par son architecture et son organisation urbanistique singulière, "un modèle culturel d’une grande valeur", estime le directeur de la culture Hadj Meshoub D’un point de vue touristique, le village rouge présente un intérêt spécial en tant que patrimoine matériel et immatériel d’autant plus intéressant

qu’il s’insère dans les magnifiques paysages verdoyants des étendus vergers de dattiers prenant vie au pied de sa majestueuse falaise et ses gorges saisissantes, note pour sa part le président de l’association de l’office local du tourisme, Noureddine Chelli.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • EL TARF : 2 VEHICULES RECHERCHES PAR INTERPOL RECUPERES...Lire la suite
  • EL TARF : LE CORPS SANS VIE D’UN BAIGNEUR DISPARU RETROUVE SUR UNE PLAGE D’EL KALA...Lire la suite
  • SETIF : 46 INCENDIES ENREGISTRES CES DERNIERES 48 HEURES...Lire la suite
  • SETIF : UN HOMME ET SA FILLE SE NOIENT DANS LES CASCADES D’OUED EL BARED...Lire la suite
  • EL TARF : 9 FOYERS D’INCENDIE DE FORETS ENREGISTRES EN 24 HEURES...Lire la suite
VIDEO