Accueil SOCIETE DJAMAA LEKBIR DE CONSTANTINE SERONT ROUVERTES (...)
SOCIETE

DJAMAA LEKBIR DE CONSTANTINE SERONT ROUVERTES BIENTOT

15/12 09h48

CONSTANTINE - Les travaux de réhabilitation de Djamaâ Lekbir (la grande mosquée) et la mosquée El Bey, situées en plein cœur de la ville de Constantine, à l’arrêt depuis des mois, seront achevés "d’ici au mois de Ramadhan prochain", a annoncé mercredi le wali, Kamel Abbès.

En visite de travail sur ces chantiers à l’arrêt pour des raisons financières, souligne-t-on, le chef de l’exécutif local, qui a fait part de la résolution de cette "contrainte" et le redémarrage des chantiers, a donné des "instructions fermes" pour renforcer la cadence des travaux en multipliant les équipes d’intervention afin de permettre la livraison de ces lieux de culte parmi les plus anciens dans l’antique Cirta au mois sacré du Ramadhan. Ces deux mosquées dont la réhabilitation avait été lancée, dans le cadre du programme d’accompagnement validé pour la manifestation "Constantine capitale de la culture arabe", font partie des repères de la ville et leur préservation "constitue une mission nationale", a estimé le chef de l’exécutif local qui a appelé tous les intervenants (administration et entreprises) d’être à la hauteur du défi. Sur le chantier de réhabilitation de la grande mosquée située à la rue Larbi Ben M’hidi, M. Abbès a accordé un délai de "six mois" à l’entreprise chargée des travaux de réhabilitation, lancés pour un délai d’exécution de 12 mois et un montant d’investissement de l’ordre de 150 millions de dinars. La mosquée El Bey, située non loin du palais Ahmed Bey, au centre ville et dont les travaux de réhabilitation ont été lancés en avril 2014 pour un délai de 12 mois, enregistre un taux d’avancement physique de l’ordre de 50% et 80% en matière de confection de la menuiserie, alors que la restauration de la toiture a été achevée, ont indiqué les responsables de ce chantier. Sur place, le chef de l’exécutif local a exhorté les responsables du chantier d’opérer en équipes d’intervention séparées pour gagner du temps et permettre ainsi la réception de cette infrastructure dont le coût de réhabilitation s’élève à 11à millions Da, "avant le mois sacré du Ramadhan". La réhabilitation de ces deux lieux de culte, qui constituent une identité de la ville de Constantine et un pan de son histoire fait partie d’un programme global de mise en valeur de 12 anciennes mosquées pour un coût de 1,3 milliard de dinars et 7 zaouias pour un investissement dépassant les 360 millions de dinars, a-t-on rappelé. Le chef de l’exécutif local a également annoncé la réception ‘’d’ici au mois d’avril 2017’’ de la bibliothèque urbaine de Bab El Kantara dont la réalisation avait été lancée dans le cadre du grand événement culturel qu’avait abrité l’antique Cirta en 2015. Sur ce chantier qui a nécessité un investissement public de 1 milliard de dinars, M. Abbès a donné des instructions pour doter cette nouvelle infrastructure culturelle dont la réalisation a atteint les 75% de toutes les commodités essentielles pour un fonctionnement moderne et adapté.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • M’SILA : SAISIE DE 200 QUINTAUX DE TABAC A CHIQUER CONTREFAIT...Lire la suite
  • BATNA : UN MORT ET HUIT BLESSES DANS UNE COLLISION...Lire la suite
  • SETIF : UNE FOULE IMMENSE ACCOMPAGNE AMAR ROUAÏ SA DERNIERE DEMEURE...Lire la suite
  • FLN : APPEL A LA LUTTE CONTRE LA BUREAUCRATIE...Lire la suite
  • GUELMA : HAUSSE PREVISIONNELLE DE LA RECOLTE OLEICOLE...Lire la suite
VIDEO