Accueil ECONOMIE COMMERCE L’ETAT A ORGANISER LE MARCHE DES VEHICULES D’OCCASION
COMMERCE

L’ETAT A ORGANISER LE MARCHE DES VEHICULES D’OCCASION

18/01 09h32

JIJEL, 14 jan 1017 (APS) - Le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslem Bouchouareb, a réitéré samedi à partir de Jijel l’engagement de l’Etat à organiser le marché intérieur des véhicules d’occasion à travers un cahier des charge, actuellement en cours d’élaboration avec les différentes parties concernées.

Dans un point de presse, organisé en marge d’une visite de travail dans cette wilaya, le ministre a estimé qu’il était "aujourd’hui important de régir le marché automobile d’occasion et d’instaurer la traçabilité de ces engins pour une parfaite sécurité".

Rappelant les efforts déployés par l’Etat pour développer l’industrie nationale automobile, M. Bouchouareb, qui a annoncé l’entrée en service en Algérie "d’ici à avril prochain" de l’usine de Volswagen, a indiqué que cette unité avec les deux unités similaires déjà existantes (Renault et Hyundai) permettront à l’Algérie de produire entre 30.000 à 40.000 véhicules par an. Dans ce sens, le ministre a appelé à développer davantage la sous-traitance dans le domaine automobile pour renforcer le taux d’intégration nationale et permettre aux véhicules produits en Algérie de "franchir l’étape de la concurrence".

Le ministre a indiqué que "2017 sera l’année de la sous-traitance", d’autant, a-t-il ajouté, que l’actuelle loi de finances prévoit "plusieurs avantages" aux investisseurs versés dans le domaine de la sous-traitance.

M. Bouchouareb qui a eu à visiter une usine de fabrication de verre aimanté à la zone industrielle Ouled Salah, dans la commune Emir Abdelkader, et qui devra participer au efforts de consolidation du domaine de la sous-traitance à travers la production de pare-brise, vitres latérales, rétroviseurs et prochainement des verres blindés pour les véhicules militaires, a appelé les opérateurs concernés à conjuguer leurs efforts et œuvrer, en partenariat, pour un développement durable de ce marché.

S’agissant du complexe sidérurgique de Bellara, le ministre a indiqué que celui ci permettra à Jijel de constituer un important pôle industriel en Algérie en renforçant sa position (dans la wilaya) et son intervention dans l’économie nationale.

Ce complexe, qui sera doté de tous les moyens d’accompagnement nécessaires (eau, gaz, électricité, entre autres), sera renforcé avec une liaison routière donnant sur l’autoroute Est-ouest, a rappelé le ministre. Ce complexe devant permettre à l’Algérie d’assurer une autosuffisance en matière de production de rond à béton d’ici au deuxième semestre 2018, devra atteindre une capacité de production dépassant les 13 millions de tonnes en 2019, a ajouté le ministre.

La wilaya de Jijel a bénéficié de 13 milliards de dinars pour l’aménagement du parc industriel de Bellara dans lequel plusieurs unités de transformation en rapport notamment avec la production sidérurgique seront réalisées, a-t-on révélé.

176 dossiers d’investissement dans les domaines industriel et de l’agroalimentaire pour un coût de 93 milliards de dinars ont été, à ce jour, validés dans cette wilaya qui compte, entre autres, 13 espaces industriels de 9021 ha, deux zones industrielles de 607 ha et une nouvelle zone d’activité de 97ha.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • CONSTANTINE :1.000 COMMERÇANTS POUR ASSURER LA PERMANENCE ...Lire la suite
  • S.AHRAS : 447 STAGIAIRES FORMES DANS LES METIERS AGRICOLES...Lire la suite
  • GUELMA : LE CET D’HELIOPOLIS A TRAITE PLUS DE 3.700 TONNES D’ORDURES ...Lire la suite
  • EL TARF : LA GENDARMERIE NATIONALE LANCE UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION...Lire la suite
  • BATNA : BAISSE SENSIBLE DES CRIMES CONTRE LES PERSONNES ET LES BIENS...Lire la suite
VIDEO