Accueil ACTUALITES INTERNATIONALES L’ALGERIE NE RENONCERA PAS A LA RECUPERATION DES CRANES (...)
INTERNATIONALES

L’ALGERIE NE RENONCERA PAS A LA RECUPERATION DES CRANES ET DES OSSEMENTS DE SES MARTYRS SE TROUVANT EN FRANCE

28/01 14h24

SKIKDA - L’Algérie "ne renoncera pas à la récupération des crânes et des ossements de ses martyrs se trouvant en France afin de les enterrer sur le sol de la patrie", a affirmé jeudi à Skikda le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni.

Il existe des contacts avec la partie française pour récupérer les crânes des chouhada déposés au musée de Paris ainsi que les ossements de tous les chouhada, a assuré le ministre en marge de sa visite dans cette wilaya, affirmant que la position de l’Algérie sur cette question "est très claire" et n’y renoncera pas quels qu’en soient "les atermoiements" des parties françaises.

Des commissions communes des parties algérienne et française travaillent sur ce dossier, ainsi que d’autres dossiers dont celui des archives nationales détenus par la France, les indemnisations relatives aux tests nucléaires dans le Sud algérien et les disparus durant la guerre de libération, a ajouté le ministre, considérant cela comme "un point noir de l’histoire de la France".

Le ministère des Moudjahidine recense actuellement tous les monuments et sites historiques sur la Révolution libératrice afin d’en faire une archive à la disposition des générations présentes et futures, a affirmé M. Zitouni qui a mis l’accent sur l’intérêt accordé par son département à la prise en charge psychologique et sociale des moudjahidine à travers la réalisation de centres de repos et de salles de soins.

Il a également fait état de la dotation des directions de wilaya des moudjahidine en matériels audiovisuels modernes pour recueillir les témoignages de moudjahidine et veuves de chouhada sur la Révolution et le mouvement national.

Le ministre a indiqué que le musée national du moudjahid a enregistré en 2016 plus de 400.000 visiteurs contre 35.000 en 2015, ce qui dénote, a-t-il affirmé, l’envie de découvrir l’histoire de la lutte qui a été menée pour le recouvrement de la souveraineté nationale.

Au début de sa visite, le ministre s’est rendu au cimetière des chouhada de la commune de Djamel Ramdane où il a déposé une gerbe de fleurs et s’est recueilli à la mémoire des martyrs.

Sur site, M. Zitouni a reçu des données sur l’opération de restauration pour 50 millions DA de ce cimetière accueillant les dépouilles de 700 chouhada, avant de procéder à la baptisation d’une cité de la ville de Skikda des noms de deux frères martyrs, Ahmed et Mokhtar Saker.

Le ministre a également fait une halte au stade "20 août 1955" où il s’est attardé devant le bulldozer témoin du massacre perpétré le 20 août 1955 par l’armée de l’occupation française qui avait coûté la vie à environ 6.000 Algériens, hommes, femmes et enfants.

M. Zitouni s’est également rendu au domicile du moudjahid Hassan Laouar et a assisté à l’ouverture des travaux d’une conférence historique sur la Wilaya II historique, avant de visiter le musée du colonel Ali Kafi.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • M’SILA : SAISIE DE 200 QUINTAUX DE TABAC A CHIQUER CONTREFAIT...Lire la suite
  • BATNA : UN MORT ET HUIT BLESSES DANS UNE COLLISION...Lire la suite
  • SETIF : UNE FOULE IMMENSE ACCOMPAGNE AMAR ROUAÏ SA DERNIERE DEMEURE...Lire la suite
  • FLN : APPEL A LA LUTTE CONTRE LA BUREAUCRATIE...Lire la suite
  • GUELMA : HAUSSE PREVISIONNELLE DE LA RECOLTE OLEICOLE...Lire la suite
VIDEO