Accueil SOCIETE EMPLOI ANSEJ : 50% DES PROJETS FINANCES ETAIENT DANS (...)
EMPLOI

ANSEJ : 50% DES PROJETS FINANCES ETAIENT DANS L’AGRICULTURE

4/03 14h37

CONSTANTINE - L’investissement dans les secteurs de l’agriculture et de l’industrie a constitué environ 51% de la totalité des projets financés en 2016 à l’échelle nationale par l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ), a révélé jeudi à Constantine son directeur général, Kamel Zemali.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse en marge de l’installation de la Fédération de wilaya des jeunes entrepreneurs, à la maison de la culture Malek Haddad, le même responsable a rappelé que le taux de financement de ces deux secteurs ne dépassait pas les 20% en 2011, ce qui dénote, a-t-il ajouté de l’engagement de cet organisme à participer au processus de développement économique en cours, à travers le soutien des secteurs créateurs de richesse et de postes d’emploi.

L’orientation des jeunes vers l’investissement dans les secteurs de l’agriculture et de l’industrie constitue un ‘’moteur’’ au développement durable et une ‘’source’’ de richesse, a considéré M. Zemali qui a mis l’accent sur l’importance d’autres créneaux d’investissement notamment ceux relatifs aux métiers de travaux publics, l’habitat et l’artisanat.

L’ANSEJ a recouvré en 2016, un taux 76% des dettes auprès des micros entreprises créées par le biais de ce dispositif d’aide à l’emploi, a souligné le même responsable, précisant que les crédits récupérés ont contribué à financer 55% des projets validés durant la même période.

Il a également souligné que l’ANSEJ parviendra dans les années à venir à s’autofinancer, sans recours au trésor public, a souligné le même responsable.

De son coté, le président de la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs, M. Kheireddine Hamel qui a procédé à l’installation des membres de wilaya de ce même organisme a fait part de l’impact de cette Fédération appelée à constituer une ‘’plateforme’’ pour toutes les micros entreprises et oeuvrera à solutionner toutes les contraintes entravant l’épanouissements de ces entités notamment en matière de commercialisation des produits, et veillera également à l’application de l’instruction portant octroi de 20% des marchés publics aux micros entreprises.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • BATNA : OUVERTURE EN JUIN PROCHAIN D’UN CENTRE D’EXCELLENCE DE BIJOUTERIE...Lire la suite
  • SOUK AHRAS : DISTRIBUTION DE 900 LPL A SEDRATA...Lire la suite
  • CONSTANTINE : DEPOT DE PRES DE 1 500 PIECES ARCHEOLOGIQUES AU MUSEE ...Lire la suite
  • TEBESSA : MOBILISATION D’UN BUDGET "CONSEQUENT" POUR LA REHABILITATION...Lire la suite
  • GUELMA : RACCORDEMENT PROCHAIN DE LA COMMUNE DE BOUHACHANA...Lire la suite
VIDEO