Accueil ACTUALITES NATIONALES EGALE DISTANCE ENTRE L’ADMINISTRATION ET LES FORMATIONS (...)
NATIONALES

EGALE DISTANCE ENTRE L’ADMINISTRATION ET LES FORMATIONS POLITIQUES

19/10 07h50

CONSTANTINE - La Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) se tient à égale distance entre l’administration et les formations politiques, a affirmé mercredi à Constantine son vice-président Brahim Boudoukha.

Au cours d’une rencontre de concertation au siège de la permanence de la HIISE à Constantine, le même responsable a indiqué qu’en cas de "violation ou d’abus de la part de l’administration, la HIISE interviendra par la force de la loi", considérant que "le but premier de cette instance est d’améliorer l’opération politique et le processus électoral depuis la convocation du corps électoral au dépouillement des voix".

L’objectif de cette rencontre est de parvenir à une vision commune pour assurer le succès du prochain rendez-vous électoral et de présenter les mécanismes légaux mis en place par le législateur algérien pour protéger les droits politiques au cours de l’opération électorale, a ajouté M. Boudoukha, estimant que les élections prochaines seront "une bataille politique avec des instruments légaux".

L’intervenant a regretté que des partis politiques, dont les dossiers de certains candidats ont été rejetés, aient préféré recourir à la justice administrative au lieu de la HIISE qui représente un pouvoir juridique constitutionnel sur lequel ils peuvent s’appuyer pour défendre leurs droits politiques.

M. Boudoukha a estimé que ces partis politiques "sont insuffisamment au fait de la loi électorale et de la HIISE et ont raté une occasion d’obtenir gain de cause".

Le vice-président de la haute instance a en outre fait état de l’intention de la HIISE d’organiser, à l’avenir, des formations au profit des partis qui le souhaitent afin de s’enquérir des détails du processus électoral et d’approfondir leurs connaissances inhérents aux mécanismes juridiques. Il a appelé tous les concernés à mettre la main dans la main pour assurer le succès du prochain scrutin et laisser de côté les "divergences de vue, d’analyses et de courants".

La rencontre a donné lieu à un débat durant lequel les représentants des partis ont exprimé des préoccupations relatives notamment aux procès-verbaux de dépouillement et le pourcentage de représentation de la HIISE dans les centres de vote. (APS)

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • M’SILA : SAISIE DE 200 QUINTAUX DE TABAC A CHIQUER CONTREFAIT...Lire la suite
  • BATNA : UN MORT ET HUIT BLESSES DANS UNE COLLISION...Lire la suite
  • SETIF : UNE FOULE IMMENSE ACCOMPAGNE AMAR ROUAÏ SA DERNIERE DEMEURE...Lire la suite
  • FLN : APPEL A LA LUTTE CONTRE LA BUREAUCRATIE...Lire la suite
  • GUELMA : HAUSSE PREVISIONNELLE DE LA RECOLTE OLEICOLE...Lire la suite
VIDEO