Accueil ECONOMIE ENERGIE MILA : 5 M DA POUR L’ALIMENTATION EN EAU POTABLE
ENERGIE

MILA : 5 M DA POUR L’ALIMENTATION EN EAU POTABLE

29/10 12h10

MILA - Une enveloppe financière de 5 milliards de dinars a été réservée pour la réalisation des travaux de raccordement des communes montagneuses nord de la wilaya de Mila au réseau d’alimentation en eau potable (AEP) à partir du barrage de Beni Haroun, selon les déclarations faites samedi par le wali, M. Ahmed Zine Ahmouda.

Les autorités publiques s’engagent à l’inscription dans le cadre de la loi de finance 2018 du projet d’alimentation en eau potable de ces communes, a fait savoir le même responsable au cours d’une visite de travail dans les communes de la daïra de Teraï Beinen.

Le chef de l’exécutif local qui inspectait l’avancement des travaux de renforcement des réseaux d’alimentation en eau potable de la commune Amira Aras a indiqué que le déficit en matière d’AEP que vivent ces commune était ‘’inconcevable’’ d’autant, a-t-il soutenu que ces collectivités sont situées non loin du ‘’plus grand ouvrage hydraulique de l’ Algérie’’.

Cette décision permettra, a ajouté le même responsable, ‘’de répondre aux besoins des habitants dans ce domaine précis’’, et ce en dépit, a-t-il détaillé ‘’de la conjoncture financière actuelle’’.

Les habitants des communes Terai Baynane, Amira Aras et Tasssala Lemataî relevant de la daïra de Teraï Beinen sont actuellement alimentées en eau potable une fois tous les quinze jours, selon le directeur local des ressources en eau, Idris Boukhari.

En attendant la concrétisation sur le terrain de cette importante décision prise à l’échelle centrale, le wali, a indiqué que ces communes ont bénéficié d’une nouvelle subvention dans le cadre du Fonds national de l’eau (FNE) d’une valeur de 100 millions de dinars pour la réalisation de forages pour atténuer le déficit enregistré en la matière.

Trois communes situées à l’ouest de la wilaya de Mila bénéficieront cette année d’une étude technique en vue de leur raccordement au barrage Tablout (Jijel) a indiqué le même responsable soulignant que cette étude sera supervisée par l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT).

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • M’SILA : SAISIE DE 200 QUINTAUX DE TABAC A CHIQUER CONTREFAIT...Lire la suite
  • BATNA : UN MORT ET HUIT BLESSES DANS UNE COLLISION...Lire la suite
  • SETIF : UNE FOULE IMMENSE ACCOMPAGNE AMAR ROUAÏ SA DERNIERE DEMEURE...Lire la suite
  • FLN : APPEL A LA LUTTE CONTRE LA BUREAUCRATIE...Lire la suite
  • GUELMA : HAUSSE PREVISIONNELLE DE LA RECOLTE OLEICOLE...Lire la suite
VIDEO