Accueil CULTURE CULTE LES COULEURS DE TOUTES LES INSPIRATIONS AU MENU DE DEUX (...)
CULTE

LES COULEURS DE TOUTES LES INSPIRATIONS AU MENU DE DEUX EXPOSITIONS

18/11 11h24

CONSTANTINE - Les salles d’exposition 1 et 2 du palais de la culture "Mohamed Laid El Khalifa" de Constantine ont été embellies jeudi par la présentation de 102 peintures éblouissantes, agrémentées de couleurs de toutes les inspirations, dans le cadre de l’ouverture de deux expositions d’art plastique.

La grande salle du palais de la culture, qui accueille une exposition collective de 8 artistes peintres renferme des toiles créatives conjuguant l’impressionnisme, le symbolisme et l’art abstrait avec un assemblage de couleurs oscillant entre des teintes vives et sombres sous le slogan : "Une forme, une couleur".

La petite salle, pour sa part, abrite les œuvres de deux artistes locaux, Rabah Lemloume et Mohamed Cherif Bouanaka, qui exposent des toiles traduisant des styles et des techniques variées (pinceau, stylo, couteau) dans un cadre artistique mettant en lumière les contradictions de l’esprit humain, des paysages ainsi que d’autres toiles mettant l’accent sur la beauté de la ville du vieux rocher en dépit de l’effondrement de ses vieilles bâtisses.

A l’ouverture de ces deux expositions, le public a sillonné les différents pavillons où chaque artiste a présenté une esquisse de ses œuvres, et délivré le message qu’il voulait véhiculer à travers ces peintures, ainsi que les techniques utilisées.

Dans ce contexte, Mme Bariza Zahi, chef de service des activités culturelles à la direction locale de la culture et qui figure parmi les participants de l’exposition collective, a fait savoir à l’APS qu’elle participe à cette exposition avec 4 toiles ayant pour dénominateur commun le reflet de "la réalité sociétale, symbolisée par la femme" qu’elle considère comme "la matrice".

Cette artiste a affirmé avoir intitulé "Le deuil" l’une de ses toiles pour traduire la peine profonde d’une mère suite à la disparition de ses enfants, précisant que cette toile est inspirée d’une famille dont la mère a perdu ses enfants dans des circonstances tragiques dans un laps de temps n’excédant pas deux semaines, alors que les trois autres peintures ont été baptisées "La conspiration", "Le duel des jours" et "La mémoire".

Abondant dans ce sens, l’artiste peintre Massika Belhoula a expliqué que les thèmes de ses peintures sont centrés sur "les femmes et le rêve de la paix", ajoutant que ce qui l’a le plus encouragé à investir ce créneau, c’est d’avoir évolué dans un milieu artistique où plusieurs membres de sa famille pratiquent le dessin et le chant en sus de jouer d’un instrument de musique, en particulier dans le style andalou.

L’artiste, diplômée depuis 1998 de l’école régionale des beaux-arts, a fait part de sa participation le 20 novembre en cours à une exposition d’arts plastiques organisée en Espagne, dédiée à la femme orientale et aux instruments de musique andalouse.

L’exposition, initiée par la direction de la culture dans le cadre de la célébration du 63 ème anniversaire du déclenchement de la glorieuse révolution libératrice, se poursuivra jusqu’au 30 novembre, selon les organisateurs.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • BATNA : RECUPERATION DE QUATRE PIECES DE MONNAIE DATANT DE L’EPOQUE ROMAINE...Lire la suite
  • SKIKDA : LEVEE DU GEL SUR LE PROJET D’UNE STATION D’EPURATION DES EAUX USEES ...Lire la suite
  • BATNA : 58EME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DU CHAHID AZIL ABDELKADER EL BARIKI...Lire la suite
  • TEBESSA : LE MINISTERE DE L’HABITAT DEPECHE UNE COMMISSION D’ENQUETE...Lire la suite
  • EL TARF : UN CADAVRE REPECHE ET QUATRE JEUNES CANDIDATS A L’EMIGRATION CLANDESTINE...Lire la suite
VIDEO