Accueil ACTUALITES LOCALES DES FEMMES ENGAGEES DANS LA BATAILLE ELECTORALE POUR (...)
LOCALES

DES FEMMES ENGAGEES DANS LA BATAILLE ELECTORALE POUR RESTITUER A CONSTANTINE LA PLACE QUI EST LA SIENNE

19/11 14h56

CONSTANTINE - Elles sont 887 femmes nourries par l’objectif commun de soutenir les efforts tendant à restituer à Constantine le statut qui est le sien de capitale de l’Est algérien qui se sont engagées dans la bataille pour les élections locales du 23 novembre courant.

Ces femmes qui font partie des 2.404 candidats briguant les 43 sièges de l’Assemblée populaire de wilaya (APW) et 250 sièges des Assemblées populaires communales (APC) sont animées par une forte volonté de contribuer, à leur manière, à redonner à la cité du Vieux Rocher son lustre d’antan.

Divisées par leurs appartenances politiques disparates, les différences d’âge et leurs expériences politiques (certaines se portent candidates pour la première fois, d’autres l’ont déjà fait mais sans succès tandis que certaines autres cumulent plusieurs mandats d’élues), ces femmes affirment toutes partager l’amour de Constantine.

Approchés par l’APS, plusieurs des candidates ont assuré que grâce à la nouvelle loi électorale portant élargissement de la représentation féminine dans les Assemblées élues, les élections du 23 novembre leur offraient une opportunité propice pour prouver leur capacité et compétence à représenter de la meilleure manière possible leurs concitoyens dans les Assemblées locales élues.

Mme Lamia Djeradi, tête de liste féminine au Rassemblement national démocratique pour l’APW, a indiqué être pour la première fois candidate pour des élections mais sa responsabilité en tant qu’ancienne présidente de l’ordre des architectes à Constantine lui avait permis connaître et côtoyer les projets de développement pour avoir eu à résoudre certains problèmes ‘‘techniques’’ de projets dans le domaine de l’architecture.

‘‘Mon rôle pourra avoir une certaine efficacité et contribuer dans le domaine de ma compétence à apporter des solutions qui serviront l’intérêt de la wilaya et de ses citoyens’’, a-t-elle ajouté.

Au cours des activités du parti, ‘‘nous avons pu recenser, ajoute Mme Djeradi, les problèmes soulevés par les citoyens dans le domaine urbanistique et nous avons proposés des solutions’’.

Ce programme tient ainsi compte du problème des chalets construits avec l’amiante, la régularisation des constructions, l’aménagement urbain, l’hygiène et la femme rurale, a assuré cette candidate qui a estimé que la femme qui occupe aujourd’hui de hauts postes de responsabilité dans l’Etat algérien a un rôle important à assumer dans la société tout autant que l’homme.

Mlle Asma Bouaïcha, la plus jeune (30 ans) des candidats du Mouvement El Islah pour l’APW, a affirmé être totalement confiante en sa capacité à apporter un plus pour cette ville riche d’une histoire plus de deux fois millénaire mais confrontée aujourd’hui à de multiples insuffisances.

Déjà candidate lors des récentes législatives, Asma qui exerce la fonction de gérante d’une entreprise agricole, a indiqué vouloir contribuer à l’accompagnement des projets de développement engagés dans la wilaya et ses communes et à servir leur population.

Cette demoiselle indique œuvrer actuellement avec les militants de son parti au travers d’actions de proximité pour convaincre les citoyens de l’importance de leur participation au vote.

Pour Constantine, le programme de son parti accorde, affirme-t-elle, une grande importance pour recouvrer le lustre passé de Constantine par notamment la relance du tourisme et la valorisation de ses sites archéologiques parallèlement à l’amélioration de la prise en charge des catégories précaires et l’adoption d’un nouveau plan de circulation qui éliminera l’encombrement du trafic automobile.

— -Un nouveau mandat pour poursuivre leur parcours au service du citoyen---

Mme Dalila Boughaba a eu à exercer un mandat d’élue à l’APC de Zighoud Youcef (2012/2017) sous l’étendard de l’alliance Algérie verte en tant que représentante du parti Ennahda.

Son expérience de présidente des affaires sociales, de la jeunesse et des sports durant son mandat lui a permise, souligne-t-elle, de mesurer l’ampleur de la responsabilité de l’élu et les entraves liées particulièrement à ses prérogatives très limitées.

Cette limitation des prérogatives, confie cette élue, a été à l’origine de grande gêne d’être incapable d’honorer certaines promesses faites qu’elle avait faites à des citoyens notamment en matière d’emploi et de logement.

Forte de 32 ans d’expérience en enseignement secondaire, cette dame a plaidé pour l’amendement du code communal de sorte à élargir raisonnablement les prérogatives de l’élu.

‘‘Durant les 5 ans de mon précédent mandant, j’ai eu l’occasion de connaitre toutes les catégories précaires et de contribuer à sortir du dénuement absolu plusieurs ménages’’, a soutenu Mme Boughaba.

Cette activité a généré un rapport de confiance avec les citoyens qui, relève-t-elle, la pousse aujourd’hui à s’engager dans les élections locales de 2017 sur la liste de l’alliance Nahda-Adala-Bina.

Selon la permanente à Constantine de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), sur les 651 candidates pour les sièges des APC, 176 le sont dans la commune de Constantine, 139 dans celle d’El Khroub et 68 à Hamma Bouziane.

236 femmes rivalisent avec 492 hommes pour les sièges de l’APW. Le corps électoral de la wilaya se compose de 575.666 électeurs répartis sur 210 centres et 1.345 bureaux de vote.(APS)

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • BATNA : RECUPERATION DE QUATRE PIECES DE MONNAIE DATANT DE L’EPOQUE ROMAINE...Lire la suite
  • SKIKDA : LEVEE DU GEL SUR LE PROJET D’UNE STATION D’EPURATION DES EAUX USEES ...Lire la suite
  • BATNA : 58EME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DU CHAHID AZIL ABDELKADER EL BARIKI...Lire la suite
  • TEBESSA : LE MINISTERE DE L’HABITAT DEPECHE UNE COMMISSION D’ENQUETE...Lire la suite
  • EL TARF : UN CADAVRE REPECHE ET QUATRE JEUNES CANDIDATS A L’EMIGRATION CLANDESTINE...Lire la suite
VIDEO