Accueil CULTURE LA NARRATION DANS LE ROMAN ALGERIEN A EVOLUE
CULTURE

LA NARRATION DANS LE ROMAN ALGERIEN A EVOLUE

28/12 13h33

SKIKDA - Les participants aux travaux de la première rencontre nationale sur la narration dans le roman, l’histoire et la poésie, qui s’est ouvert mercredi au palais de la culture de Skikda, ont convenu que ce style littéraire conjugué à la prose a réalisé un "saut qualitatif" durant ces dernières années en Algérie.

Dans ce contexte, l’écrivaine Zahra Boussekine a affirmé, dans son intervention, que la narration contemporaine a "brisé les stéréotypes classiques" par son contenu et sa forme, ce qui lui a valu de récolter plusieurs prix lors de festivals internationaux importants.

Elle a cité, à ce propos, un prix qatari attribué en 2017 à de jeunes écrivains algériens dont Bachir Difallah pour son étude critique "Approches dans les romans arabes", Said Khatibi pour son roman "40 ans à attendre Isabelle" et Abdelouahab Aissaoui pour son roman "Le témoin des tombes".

Pour sa part, l’écrivain Achour Boukeloua de Skikda, a indiqué que la narration représente une "partie de l’écriture créative", qui était reléguée autrefois, au dernier plan, selon lui mais devenant ces dernières années à "l’avant-garde de l’écriture dans le monde entier et en Algérie en particulier".

Cela, a-t-il renchérit, a été permis grâce aux espaces qui lui sont accordés et qui sont à même de contenir toutes les idées, visions, idéologies et interactions dans tous les domaines de la vie, contrairement à d’autres genres littéraires tels que le théâtre et la poésie.

Dans ce contexte, l’écrivain Mohamed Tahar Aissani de Skikda a considéré que le roman, qui constitue actuellement l’"un des genres les plus marquants de l’art d’expression suscitant un grand intérêt par rapport aux autres arts", à la faveur de la liberté d’expression qui le caractérise, ce qui a incité plusieurs écrivains, lecteurs et critiques à y opérer une immersion.

Cette rencontre de deux jours a pour objectif de faire la lumière sur le roman algérien contemporain et les romanciers les plus importants, selon les organisateurs.

Se poursuivant jusqu’à jeudi avec l’animation d’ateliers de lecture, cette rencontre regroupe des hommes de lettres, des écrivains algériens, académiciens et amateurs, et porte sur de nombreux volets, tels que "La perspective narrative", "Les formes de la narration", "La narration algérienne : présence et caractéristiques" ainsi que "La narration féminine algérienne". (APS)

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • MILA : AFFECTATION DE 19 MEDECINS SPECIALISTES...Lire la suite
  • SOUK AHRAS : ROUVERTURE DU THEATRE REGIONAL MOSTAPHA KATEB AU 1ER TRIMESTRE 2019...Lire la suite
  • CONSTANTINE :23000 TETES BOVINES VACCINEES CONTRE LA FIEVRE APHTEUSE...Lire la suite
  • MILA : LES HABITANTS DE TERAI BAINANE RECLAMENT UN HOPITAL...Lire la suite
  • BORDJ BOU ARRERIDJ : SAISIE DE PLUS DE 17 KG DE KIF TRAITE (GENDARMERIE NATIONALE)...Lire la suite
VIDEO