Accueil CULTURE EXPLOITATION AUTORISEE DE 4 PLANTES MEDECINALES
CULTURE

EXPLOITATION AUTORISEE DE 4 PLANTES MEDECINALES

11/01 12h05

BATNA - La conservation des forêts de Batna a ouvert cette année à l’investissement privé, l’exploitation et la cueillette de quatre plantes aromatiques et médicinales, conformément à un cahier de charges précis, a annoncé mercredi le chef de service de la protection de la flore et de la faune, Othmane Briki.

Ces plantes sont l’alfa de la région de Metlili (commune de Tilato), le romarin de Timgad, le thym de Chyr et l’armoise blanche de Fesdis, a indiqué à l’APS le responsable, en marge d’une journée d’étude tenue au parc national de Belezma à Batna, sous le thème : "L’administration des forêts à l’écoute des investisseurs".

"Les opportunités d’investissement seront progressivement élargies", a assuré la même source, qui a relevé que la wilaya compte d’"énormes" ressources végétales dont certaines sont exploitées, comme les glands utilisés comme aliment de bétail et les pignons de pin utilisés en pâtisserie.

Au total, 200 plantes aromatiques et médicinales ont été recensées à l’intérieur et à l’extérieur du parc national de Belezma, dont certaines sont susceptibles d’être distillées, alors que d’autres peuvent servir à l’extraction d’huiles naturelles à l’exemple du lentisque, du genévrier, du pin d’Alep, du cèdre et du genévrier thurifère, a noté M. Briki.

Selon ce dernier, il sera procédé "prochainement" à la création par l’entreprise régionale de génie rural de Batna de deux pépinières pour la production du romarin et de la jacinthe.

Le même cadre de la conservation des forêts a fait également état du projet d’un investisseur privé pour la plantation de 1.000 arganiers, un arbre qui sera introduit pour la première fois à Batna et qui est connu pour son huile très onéreuse.

Au cours de la journée d’étude qui a réuni des forestiers et des investisseurs, les potentialités économiques du secteur forestier ont été mises en exergue avec des indications sur des cahiers de charges élaborés pour des projets de forêts récréatives à Bouyelf (18 hectares dans la commune de Fesdis) et à Hargala (20 hectares dans la commune de Merouana). (APS)

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • TEBESSA :OUVERTURE DE LA 9E EDITION DES JOURNEES LITTERAIRES ...Lire la suite
  • EL TARF : UNE CLINIQUE POUR LES MALADES ATTEINTS DE LA DREPANOCYTOSE...Lire la suite
  • BATNA : RECOUVREMENT DE 1,72 MILLIARD DE DINARS DE RECETTES FISCALES ...Lire la suite
  • TEBESSA : RACCORDEMENT DE 140 FOYERS AU RESEAU DE L’ELECTRIFICATION RURALE...Lire la suite
  • EL TARF : REHABILITATION PROCHAINE DU POSTE ELECTRIQUE ALIMENTANT TROIS FORAGES ...Lire la suite
VIDEO