Accueil ACTUALITES LOCALES "LA PRESERVATION DE LA SECURITE ET LA STABILITE DANS LE (...)
LOCALES

"LA PRESERVATION DE LA SECURITE ET LA STABILITE DANS LE PAYS, UN DEFI A RELEVER PAR TOUS"

5/03 20h37

SETIF- La secrétaire générale de l’Union nationale des femmes algériennes (UNFA), Mme Nouria Hafsi, a affirmé, dimanche, à Sétif que la préservation de la sécurité, la stabilité et le développement du pays est "un défi que nous devons tous relever".

Animant un rassemblement régional des militantes de l’UNFA de l’Est du pays, à l’occasion de la journée mondiale de la femme (8 mars), Mme Hafsi a précisé que les femmes algériennes sont mobilisées pour préserver la sécurité et la stabilité, pour parvenir à un développement global et durable et contribuer à la diversification de l’économie nationale afin de sortir de la dépendance aux hydrocarbures, considérant que ce défi "doit être relevé par tous".

Dans le même contexte, lors de cette rencontre organisée dans la salle omnisports du complexe sportif du 8 mai 1945, Mme Hafsi a estimé que les élues locales peuvent relever ce défi en contribuant au développement local, sur lequel une économie nationale forte peut être édifiée, soulignant que les femmes algériennes ont prouvé dans les derniers scrutins leur capacité, leur engagement et leur volonté à servir le citoyen.

La secrétaire générale de l’UNFA a également considéré qu’il était impossible de parler de diversification de l’économie nationale et de maintien de la sécurité et de la stabilité sans solidarité et unité nationale, une arme puissante, selon elle, contre les ennemis de la patrie.

La SG de l’UNFA a appelé, par ailleurs, les organisations syndicales à placer l’intérêt supérieur de la nation au-dessus de toutes les considérations, saluant, à cet effet, la décision des enseignants qui ont regagné les établissements scolaires, en optant pour le dialogue comme moyen approprié de résoudre les problèmes soulevés.

Mme Hafsi a, enfin, rappelé les propos du défunt syndicaliste Abdelhak Benhamouda à l’occasion d’une réunion sur la réconciliation en 1994, disant : "Pas de maison, pas de toit, pas de démocratie, pas de liberté, pas d’identité, pas de souveraineté, pas d’histoire, à part au sein de ce pays dans lequel nous vivons et qui vit en nous". (APS)

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • CONSTANTINE : UNE EXPERIENCE DE MESURE DE LA CIRCONFERENCE DE LA TERRE...Lire la suite
  • MILA : RECEPTION "AVANT FIN 2018" DE 6 INFRASTRUCTURES DE LA DJS ...Lire la suite
  • SOUK AHRAS : UNE PRODUCTION PREVISIONNELLE DE 1,5 MILLION DE QX DE CEREALES...Lire la suite
  • BBA : LA NOUVELLE GARE ROUTIERE RECEPTIONNEE LE 5 JUILLET PROCHAIN...Lire la suite
VIDEO