Accueil ACTUALITES NATIONALES LES MASSACRES DU 8 MAI 1945 AVAIENT HATE LE DECLENCHEMENT
NATIONALES

LES MASSACRES DU 8 MAI 1945 AVAIENT HATE LE DECLENCHEMENT DE LA REVOLUTION DE NOVEMBRE (RENCONTRE)

9/05 12h29

BISKRA, 8 mai 2018 (APS)- Les intervenants aux travaux de la journée d’étude sur les évènements du 8 mai 1945, organisée à Biskra, ont soutenu que les massacres perpétrés par la France coloniale contre les Algériens en cette date 1945 "avaient hâté de plus de 20 ans le déclenchement de la révolution du 1er novembre 1954".

Dr. Belkacem Misoum de l’université de Biskra a souligné lundi que la défaite de la France face au nazisme au début de la 2ème guerre mondiale avait amené la France à adopter une politique de terreur face aux revendications des peuples des colonies renforçant la conviction des Algériens que "la seule voie vers l’indépendance passe par la force".

L’activisme du mouvement nationaliste de 1919 à 1945 avait montré ses limites et la réaction par les massacres de la France à des manifestants pacifiques avait consolidé la conscience des nationalistes en la légitimité de l’action militaire, a ajouté cet universitaire.

Dans le même contexte, Nadhir Mesmoudi a souligné que les massacres commis en mai 1945 dans les différentes régions du pays avaient constitué un tournant dans le militantisme en faveur de la liberté en faisant tomber le leurre des principes de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, par la politique génocidaire de la France coloniale.

Se référant à des rapports officiels, le même chercheur a assuré l’usage de la force extrême par la police et l’armée d’occupation obéissait à des ordres des plus hautes instances pour éviter l’expansion de l’insurrection.

Les massacres du 8 mai 1945 avaient consacré la rupture au sein du mouvement nationaliste entre les adeptes de la lutte politique et ceux en faveur de l’action armée, a affirmé de son côté Ismahane Helis qui a précisé que l’administration coloniale avait alors tenté d’imputer la responsabilité des débordements à l’extrémisme des militants nationalistes mais l’ampleur de la répression était telle qu’elle avait renforcé la conscience de toutes les catégories du peuple en la nécessité de mettre terme à la présence coloniale.

Cette rencontre a été organisée au pôle universitaire de Chetma par le département des sciences humaines et sociales de l’université "Mohamed khider" sur le thème "les manifestations du 8 mai 1945, une date charnière dans l’histoire du mouvement nationaliste".(APS)

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • CONSTANTINE : UN STAE DE 2000 PLACES RECEPTIONNE DECEMBRE PROCHAIN...Lire la suite
  • BATNA : DECES DE 4 PERSONNES DE LA MEME FAMILLE DANS UN ACCIDENT ...Lire la suite
  • BISKRA : 2 MORTS ET 42 BLESSES DANS UN ACCIDENT DE LA ROUTE ...Lire la suite
  • M’SILA : DECES D’UNE FILLETTE APRES AVOIR ETE PIQUEE PAR UNE SCORPION...Lire la suite
  • SKIKDA : 76 PERSONNES VICTIMES D’UNE INTOXICATION ALIMENTAIRE...Lire la suite
VIDEO