Accueil ECONOMIE REALISATIONS LA PREMIERE SECTION DE L’AUTOROUTE LIVREE FIN (...)
REALISATIONS

LA PREMIERE SECTION DE L’AUTOROUTE LIVREE FIN 2018

4/10 09h17

EL TARF- La première section de 35 kilomètres du segment de l’autoroute Est-Ouest, depuis la commune de Dréan jusqu’aux frontières tunisiennes, comptant un total de 84 kilomètres, sera livrée, "à la fin de l’année en cours, au plus tard début 2019", a indiqué, mercredi, le directeur régional de l’algérienne des autoroutes.

Les travaux, scindés en trois sections, seront livrés au fur et à mesure de leur achèvement, a ajouté, Mohamed Salah Kafi, précisant que la première section, allant de la commune de Dréan jusqu’à celle de Ben M’Hidi, sur une distance de 35 km sera ouverte à la circulation automobile au plus tard "début de l’année 2019".

Selon la même source, la deuxième section, allant de la commune la commune de Ben M’Hidi jusqu’au chef-lieu de wilaya (commune d’El Tarf), sur 25 km et la troisième, allant de la ville d’El Tarf jusqu’aux frontières tunisienne, sur 24 km, seront livrés dans les délais impartis, soit "avant fin de l’année 2019".

La cadence des travaux du dernier segment de l’autoroute Est-Ouest, depuis la commune de Dréan jusqu’au frontières tunisiennes, est jugée "encourageante" par le même responsable qui a également affirmé que deux échangeurs sur les quatre prévus à Dréan, Kebouda (Ben M’Hidi), El Tarf ville et Ain Assel, seront livrés en même temps que la première section autoroutière, dont les travaux se poursuivent à un rythme soutenu.

En plus de la mobilisation de 70 ateliers et 18 gîtes disséminés à travers différents chantiers de ce méga projet qui traverse les communes de Dréan, Besbes, Sidi Kaci, Zerizer, Lac des oiseaux, Ain Assel, El Tarf et Khenguet Aoun, la même source a indiqué que 1.200 emplois directs et 1.000 autres indirects ont été créés dans le cadre de ce projet.

En plus des gares de péage prévues au niveau de chaque échangeur ainsi qu’un centre d’entretien au niveau de la commune d’El Tarf, ce projet d’envergure, qui a mobilisé 84 milliards de dinars, prévoit, a-t-on signalé, une gare en pleine voie assurant différentes prestations aux voyageurs. Ce méga projet est appelé à faciliter les échanges économiques entre l’Algérie et la Tunisie ainsi que la fluidité du trafic et la sécurité des usagers de la route, a-t-on, par ailleurs, rappelé, signalant que toutes les mesures ont été prises pour respecter la spécificité et l’environnement de cette région, réputée pour sa biodiversité et son charme discret.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • INTEMPERIES A MILA : 7 BLESSES DANS DEUX ACCIDENTS DE LA CIRCULATION (PROTECTION CIVILE)...Lire la suite
  • CARAVANE MEDICALE DE SOLIDARITE A MILA : 47 MALADES OPERES A L’HOPITAL DE FERDJIOUA (RESPONSABLE)...Lire la suite
  • MILA : 72 TEMOIGNAGES DE MOUDJAHIDINES ENREGISTRES ...Lire la suite
  • SETIF : PREMIER SEMINAIRE ARABE ’’DJAZIA’’...Lire la suite
  • GUELMA : PRESENTATION DE LA GENERALE DE’’ETTIMTHALE EL HAZINE’’...Lire la suite
VIDEO