Accueil ACTUALITES NATIONALES "LA GUERRE DE LIBERATION DECLENCHEE MALGRE LES (...)
NATIONALES

"LA GUERRE DE LIBERATION DECLENCHEE MALGRE LES DIFFICULTES D’ORGANISATION" (CONFERENCIERS)

3/11 10h53

(PHOTOS) CONSTANTINE, 31 oct 2018 (APS) - Les participants à une conférence historique sur les facteurs ayant contribué au déclenchement de la guerre de libération nationale du 1er novembre 1954 ont souligné, mercredi, à Constantine, que "la guerre de libération a été déclenchée malgré les difficultés d’organisation".

S’exprimant au cours de cette rencontre, tenue à l’université Emir Abdelkader de Constantine, Dr Allaoua Amara, spécialiste dans l’histoire de l’Algérie, a indiqué que la glorieuse guerre de libération a été déclenchée le 1er novembre 1954, grâce à la détermination et la volonté de ceux qui l’ont menée, et ce "malgré leur nombre restreint au début, ainsi que les difficultés et les échecs d’organisation qu’ils ont rencontrés".

L’intervenant a cité entre autres, parmi ces difficultés, le refus de l’engagement de certains algériens alliés de la France, certains partis politiques, tel que le mouvement national algérien (MNA), qui ne voulaient pas d’une lutte armée et réclamaient pacifiquement l’indépendance de l’Algérie, la dispersion du groupe de militants formé par Badji Mokhtar et le retard accusé dans la distribution de l’appel du 1er novembre.

M. Amara a fait savoir qu’en dépit de ces difficultés, "les militants fidèles à la cause indépendantiste" ont réussi à organiser trois rencontres "cruciales et décisives" qui ont donné le signal du début de la lutte armée contre le colonialisme, à savoir la rencontre de la Suisse, la rencontre de Condé-Smendou (Constantine), et la rencontre de Rais Hamidou (Alger), tenues au mois d’octobre 1954.

De son côté, le moudjahid, Benzabouchi Allaoua, intervenu lors de cette rencontre pour apporter son témoignage, a révélé que l’appel du 1er novembre 1954, qui a été initialement rédigé en langue française, a été glissé secrètement, la veille du déclenchement de la guerre, sous les portes des maisons des colons, qui ont répondu le lendemain par des actes sanglants.

Ayant mis l’accent sur le rôle qu’avaient joué les membres des scouts algériens dans la collecte de fonds, d’armes ainsi que l’engagement des militants au sein de l’armée du Front de libération nationale (FLN), ce moudjahid a exprimé que le déclenchement de la révolution à Constantine a eu lieu le 4 novembre et a atteint son apogée avec les attaques du Nord Constantinois le 20 août 1955.

Organisée dans le cadre de la célébration du 64ème anniversaire du déclenchement de la guerre de libération du 1er novembre 1954, cette rencontre, à laquelle ont participé plusieurs enseignants et chercheurs dans le domaine de l’histoire, vise à "reconstituer les différentes étapes du déclenchement de la révolution algérienne et pérenniser les actes héroïques de la génération de Novembre", a souligné le vice-recteur de l’université Emir Abdelkader de Constantine, Aziz Haddad. (APS)

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • UNIVERSITE CONSTANTINE 2 : PLUS DE 2800 LOGICIELS INFORMATIQUES CONCUS DEPUIS 2012 PAR LES ETUDIANTS CHERCHEURS DE LA FACULTE DES NTIC...Lire la suite
  • EL TARF : REGROUPEMENT NATIONAL DES JEUNES VOLONTAIRES, MERCREDI...Lire la suite
  • SOUK AHRAS : REQUALIFIER LES PERSONNELS EN CHARGE DES PERSONNES A BESOINS SPECIFIQUES...Lire la suite
  • BBA : RACCORDEMENT DE 600 FOYERS DE RAS EL OUED AU GAZ NATUREL...Lire la suite
  • BBA : L’INCINERATEUR DE L’HOPITAL TRANSFERE VERS LE CET...Lire la suite
VIDEO