Accueil ECONOMIE INDUSTRIE EXPLOITATION DU PHOSPHATE DE BIR EL ATER, PROJET DE (...)
INDUSTRIE

EXPLOITATION DU PHOSPHATE DE BIR EL ATER, PROJET DE TOUS LES ESPOIRS

28/11 11h53

TEBESSA-Dans la commune de Bir El Ater, à 106 km au Sud de Tébessa, le projet intégré d’exploitation du phosphate et du gaz naturel dont la concrétisation a pris forme lundi avec la signature de l’accord de partenariat entre les groupes Sonatrach et Asmidal-Manal, et les groupes chinois dirigés par la Société Citic, est présenté comme l’opération de "tous les espoirs", s’accordent à dire nombre de citoyens rencontrés par l’APS.

Pour les habitants de cette commune frontalière, le projet du complexe de phosphate ne garantira pas seulement des postes de travail, mais aura le mérite de "relancer le développement de toute une région’’ .

Mohamed Menas, 35 ans, chômeur de son état, avoue qu’il était "impatient" de voir ce projet se concrétiser. "Cela fait des années qu’on parle de valoriser la ressource minière de Bir El Ater, mais ce projet tardait à voir le jour", souligne-t-il. Et d’ajouter : "cette région est pauvre et enclavée, ses habitants peinent à trouver du travail et je pense que l’usine de phosphate contribuera à lancer la ville sur la voie du développement".

Un avis amplement partagé par Billel Alliouat, un jeune de 30 ans, qui estime que ce projet d’usine de phosphate permettra de créer toute une chaîne de commerce et de travail. "Le complexe de phosphate permettra de mettre à niveau la région de Bir El Ater, son réseau routier notamment, et contribuera à créer des petits commerces et des services qui seront utiles dans la zone Olget Ahmed", a-t-ilopiné. Il enchaine : "La concrétisation de ce projet assurera à la commune de Bir El Ater des ressources financières et permettra de réaliser des projets de développement local qui amélioreront le cadre de vie des habitant de cette commune".

Expropriation de 139 familles dans le cadre du complexe du phosphate La concrétisation sur le terrain du projet intégré d’exportation et de transformation du gisement de Bled El Hadba, dans la commune de Bir El Ater, a débuté bien avant la signature de l’accord de partenariat entre les sociétés algériennes et chinoises. Selon le président de l’Assemblée populaire communale (APC) de Bir El Ater, Mohamed Zergui, pour cause d’utilité publique, 139 familles ont été expropriées de la zone de Bled El Hadba. "L’ opération d’expropriation pour utilité publique a été lancée en octobre dernier et a touché 139 familles de Bled El Hadba", a-t-il souligné.

Il a fait savoir qu’au total 250 aides financières à l’habitat rural ont été attribuées aux concernés, indiquant que ces habitations seront réalisés "sous forme de groupements urbains dotés de toutes les commodités nécessaires".

"Depuis octobre dernier, 12 des familles concernées par l’expropriation qui habitaient des logements précaires, ont été relogées. Leurs logements précaires ont été démolis et l’opération de libération de la zone de Bled El Hadba, supervisée de prés par le wali, Attallah Moulati, se poursuit dans de bonnes conditions", a-t-il encore ajouté.

L’édile a également indiqué que la société des mines de phosphate, Somiphos de Tébessa, filiale Ferphos, a consacré 92 millions DA pour l’indemnisation de ces familles.

  • version imprimable de l'article
  • envoyer l'article par mail
INFOS LOCALES
  • UNIVERSITE CONSTANTINE 2 : PLUS DE 2800 LOGICIELS INFORMATIQUES CONCUS DEPUIS 2012 PAR LES ETUDIANTS CHERCHEURS DE LA FACULTE DES NTIC...Lire la suite
  • EL TARF : REGROUPEMENT NATIONAL DES JEUNES VOLONTAIRES, MERCREDI...Lire la suite
  • SOUK AHRAS : REQUALIFIER LES PERSONNELS EN CHARGE DES PERSONNES A BESOINS SPECIFIQUES...Lire la suite
  • BBA : RACCORDEMENT DE 600 FOYERS DE RAS EL OUED AU GAZ NATUREL...Lire la suite
  • BBA : L’INCINERATEUR DE L’HOPITAL TRANSFERE VERS LE CET...Lire la suite
VIDEO