Aps-Est-Infos
http://localhost/aps-ouest/spip.php?article43290
LA POTERIE, UN CRENEAU ARTISANAL EN QUETE DE PERSPECTIVES DE VALORISATION
dimanche, 26 février 2017
/ bouchama

CONSTANTINE- Conjuguant raffinement et solidité, la poterie artisanale exposée au 1er Salon national des créativités culturelles, populaires et artisanales de Constantine, clôturé samedi au palais de la culture Mohamed Laid Al Khalifa est le témoin d’un créneau en quête de perspectives de valorisation s’accordent à dire la plupart des artisans-exposants.

Poterie de la Kabylie distinctive par ses motifs et ses couleurs flamboyantes, celle du Sud avec ses objets aux formes plutôt originales et de couleur noire, des Aurès avec sa riche décoration ou encore des Monts de Nememcha façonnées dans de l’argile aux tons rosés et décorées de dessins bruns, différents objets à usage quotidien ou pour ornement se sont offerts une place de choix dans ce Salon.

Des gammes variées des poteries artisanales sont exposées, entre ustensiles de cuisine et objets de décoration sont cédés à des prix abordables oscillant entre 100 et 2500 DA a affirmé à l’APS, Abdelmalek Boubakeur, un des artisans exposants venu d’Alger.

"J’ai pu écouler tous mes produits exposés et j’ai eu même des commandes que je ferais parvenir aux clients dans les prochains jours", précise l’artisan. Pour Achour Bouakkez, artisan de la ville de Draâ El Mizan (Tizi Ouzou) la forte affluence des visiteurs à ce salon venus de Constantine mais également des wilayas voisines, Mila et Oum El Bouaghi notamment a grandement contribué à "doper" son chiffre d’affaires au cours de cette manifestation culturelle.

"Tous mes articles jarres, plats, bols, et marmites aux différentes dimensions ont été vendus", se réjouit à répéter ce potier. Mais pour les deux artisans et d ‘autres exposants dans ce salon, l’absence d’espaces de commercialisation entravent le développement et la promotion de ce métier artisanal.

"Un grand nombre de potiers sont contraints, actuellement, de vendre leurs produits sur les abords des routes ou depuis chez eux", a souligné M.Boubakeur, affirmant que le créneau de la poterie artisanale ne manque pas d’atouts, et faisant part de la disponibilité "à foison" de la matière première.

Pour M. Bouakkez, l’aménagement des espaces dédiés à la poterie dans chaque ville est "le réflexe" qui insufflera une nouvelle dynamique à la poterie et à l’artisanat.

"La poterie dans toute sa diversité reflète un patrimoine artistique et culturel de plusieurs régions du pays et est une identité avant d’être un gagne pain et sa promotion constitue une perpétuité d’un savoir faire ancestral", souligne-t-il. Plus de 60 artisans, toutes spécialités artisanales confondues, venus de 20 wilayas ont pris part au 1er Salon national des créativités culturelles, populaires et artisanales de la ville des ponts, une manifestation qui a duré une semaine, organisé à l’initiative de l’association locale "El Kalaâ" avec la collaboration des directions de la culture et du tourisme et de l’artisanat, et la chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) et l’assemblée populaire communale (APC) de Constantine, rappelle-t-on.