Aps-Est-Infos
http://localhost/aps-ouest/spip.php?article43406
LES GENERATIONS MONTANTES DOIVENT CONNAITRE EL-OUARTILANI
lundi, 13 mars 2017
/ bouchama

SETIF - Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a considéré dimanche à Sétif que les générations montantes doivent connaître les gens de la carrure du cheikh savant Fodil El-Ouartilani.

Présidant l’ouverture du 4ème séminaire national sur cette figure intitulé "le juste milieu dans la pensée El Ouartilani", le ministre a souligné qu’aucune génération ne peut évoluer sans ses rapports avec son identité, son histoire et les grandes figures qui ont marqué cette histoire.

Il a ajouté que "ces figures, a qui on doit loyauté et de qui on tire des leçons constituent de véritables repères pour les jeunes générations".

Le ministre a rappelé le fait exceptionnel qu’avaient constitué en 1987 le rapatriement d’Ankara (Turquie) et la ré-inhumation des restes du cheikh El Ouartilani en présence d’une foule considérable de la région. Auparavant, le ministre a visité l’exposition de manuscrits et de photographies organisée dans le hall de la maison de la culture Houari Boumediene, à l’occasion de la rencontre de deux jours dont une partie des activités de cette rencontre aura lieu dans la commune de Béni Ouartilane.

Un court métrage sur la vie du cheikh EL Ouartilani réalisé par Toufik Cherbal a été projeté au début de la rencontre. Cheikh El Ouartilani qui vécut entre 1900 et 1959 fut un homme de pensée et d’action.

Savant réformiste, il avait lutté politiquement contre le colonialisme français et en faveur des causes arabes et islamiques. Cheikh El Ouartilani est décédé à Ankra (Turquie) le 12 mars 1959.